la femme squelette

Histoire basée sur un conte traditionnel inuit, qui parle de l'importance de bien choisir qui vous accompagne. 

C'est l'histoire d'une femme qui méprise ses pairs et, par conséquent,

elle perd sa peau de femme et devient un être fait uniquement d'os.

C'est l'aventure de cette femme, qui parvient à redevenir une femme de chair et d'os... C'est l'histoire de tant de femmes qui quittent notre peau

et nous devons réapprendre à ressentir...

Écrit par Ana C. Herreros

Illustré par Daniel Tornero

Collection : Livres  croître

Taille : 21  x 21cm

Pages : 32 

Reliure : Album cartonné illustré

ISBN : 978.84.942648.0.1

  (Prix HT 13,94 €)

PVC 14,50 € 

PRESSE

La femme squelette : l'amour esquimau

Des histoires qui se racontent aux enfants (et à soi-même).

Fabuleuse critique dans le magazine numérique Estandarte, un site Web essentiel si vous aimez lire et écrire.

 

Par les chemins de la terre orale

Du blog Por los camino de la tierra oral de Pep Bruno, nous pouvons trouver parmi les notes sur ses lectures, ses réflexions et les anecdotes de ses séances d'histoires, les nouvelles de la publication de The Skeleton Woman .

Inauguration de la Foire du Livre de Madrid 2014

La Guilde des libraires de Madrid fait écho dans cet article à la tournée que l'infante Elena a parcourue à la Foire du livre de Madrid lors de son inauguration, une tournée qui s'est arrêtée à  librairies et maisons d'édition pour acquérir divers titres, parmi lesquels The Skeleton Woman

Ana Cristina Herreros

Ana C. Herreros

Il est né à León et sa grand-mère a gardé des histoires silencieuses. Il a donc vite appris à écouter le silence et à aimer ceux qui n'ont pas de voix, ceux qui ne comptent pas.

A tel point que, des années plus tard et déjà émigré à Madrid, il commence à rédiger une thèse de doctorat sur la littérature de ceux qui n'écrivent ni ne lisent. Ainsi, faisant des recherches dans la tradition orale, il aboutit en 1992 à la narration orale.  Et il se mit à raconter, et depuis plus de vingt ans il ne s'est pas tu. Puis sa voix s'est remplie d'encre et il s'est mis à écrire.  Il a été traduit en catalan, français et mexicain. Il a fait parler un homme autiste, une princesse s'asseoir pour écouter sa conférence et 16 bébés de 6 mois ont préféré écouter ses histoires plutôt que de prendre un biberon. Oh, si ta grand-mère relevait la tête...

Avec Libros de las Malas Compañías, il a également publié les  Suivant  Titres :

Paporco_cubierta.jpg
portadaCuentoConejo.jpg
PortadaYimulimu_castellano-2.jpg
PortadaCuentoSelva-2.jpg
cubierta NB.png
Daniel Tornero

Daniel Turner

 

C'est un illustrateur, un narrateur et un enseignant, mais c'est avant tout un narrateur. Il fait partie de la troupe Jamacuco depuis le siècle dernier et il aime tellement raconter des histoires qu'il est passé de la voix au papier. Maintenant, il peint également l'univers parallèle des histoires à l'aide de crayons de couleur et d'un pinceau fait de cheveux d'enfant. Que ce soit en tant que narrateur ou en tant que dessinateur, l'important est que cela continue de compter.

En tant qu'illustrateur, il travaille depuis janvier 2012 au magazine Ipad DON , et depuis mai 2014, il est directeur artistique, designer et illustrateur de la maison d'édition Libros de las Malas Compañías. Il a déjà publié un livre, La mujer skeleton , qui a été finaliste des Prix Extraordinaires d'Arts Plastiques et de Design de la Communauté Autonome de Madrid. Il a également reçu la mention honorable aux XIIe Prix de l'audiovisuel de la Direction générale de l'égalité.

Avec Libros de las Malas Compañías, il a également illustré les  Suivant  Titres :

portadaCuentoConejo.jpg
PortadaCuentoSelva-2.jpg
PortadaYimulimu_castellano-2.jpg
CubiertaRNP.jpg