yimulimuli et le dragon

et autres contes merveilleux du Sénégal

PortadaYimulimu_castellano-2.jpg

Il fait nuit en Basse Casamance, à la lueur du bûcher on entend des mots en Diola : « Je vais raconter une histoire.  "On vous écoute", répondent en chœur ceux qui savent.  se rassembler autour du feu. Oui  des histoires commencent à retentir sur des dragons, des pythons et des baobabs, sur des sirènes. 

Ce livre rassemble 7 histoires merveilleuses que nous avons choisies parmi beaucoup d'histoires racontées dans la nuit du Sénégal  dans leur langue maternelle.  

Mais ce livre est plus qu'un simple livre, si vous voulez savoir ce que  il y a 

derrière ces histoires, montez et entrez dans notre projet Lire avec l'Afrique.

Nous vous laissons l'histoire  la fille sirène  (p. 37  de notre livre) racontée par la famille Diatta dans la langue  dites au revoir,  dans la ville de Boukout par Fina Hernández Gordillo.  

La hija sirena - Familia Diatta
00:00 / 00:00

Écrit par Ana C. Herreros

Illustré par Daniel Tornero

 

Collection : Série Mini Black

Taille : 16x24cm 

Pages : 80 

Reliure : Rustique à rabats

édition espagnole  ISBN : 978.84.949242.7.9

Édition française ISBN : 978.84.945888.6.0

(Prix HT 16,83 €)

PVC 17,50 € 

PRESSE

Avis de TeleElx et du journal numérique Voces de Cuenca

La section littéraire de TeleElx consacre quelques mots au livre, où il est défini  comme "merveilleux", à la fois pour son contenu et pour ses objectifs éditoriaux axés sur certaines valeurs humaines indispensables. La même critique est également recueillie par le journal numérique Voces de Cuenca.

teleelx.jpg
voces cuenca.png
Ana Cristina Herreros

Ana C. Herreros

 

Il est né à León et sa grand-mère a gardé des histoires silencieuses. Il a donc vite appris à écouter le silence et à aimer ceux qui n'ont pas de voix, ceux qui ne comptent pas.

A tel point que, des années plus tard et déjà émigré à Madrid, il commence à rédiger une thèse de doctorat sur la littérature de ceux qui n'écrivent ni ne lisent. Ainsi, faisant des recherches dans la tradition orale, il aboutit en 1992 à la narration orale.  Et il se mit à raconter, et depuis plus de vingt ans il ne s'est pas tu. Puis sa voix s'est remplie d'encre et il s'est mis à écrire.  Il a été traduit en catalan, français et mexicain. Il a fait parler un homme autiste, une princesse s'asseoir pour écouter sa conférence et 16 bébés de 6 mois ont préféré écouter ses histoires plutôt que de prendre un biberon. Oh, si ta grand-mère relevait la tête...

Avec Libros de las Malas Compañías, il a également publié les titres suivants :

Paporco_cubierta.jpg
portadaCuentoConejo.jpg
PortadaCuentoSelva-2.jpg
cubierta NB.png
Daniel Tornero

Daniel Turner

 

C'est un illustrateur, un narrateur et un enseignant, mais c'est avant tout un narrateur. Il fait partie de la troupe Jamacuco depuis le siècle dernier et il aime tellement raconter des histoires qu'il est passé de la voix au papier. Maintenant, il peint également l'univers parallèle des histoires à l'aide de crayons de couleur et d'un pinceau fait de cheveux d'enfant. Que ce soit en tant que narrateur ou en tant que dessinateur, l'important est que cela continue de compter.

En tant qu'illustrateur, il travaille depuis janvier 2012 au magazine Ipad DON , et depuis mai 2014, il est directeur artistique, designer et illustrateur de la maison d'édition Libros de las Malas Compañías. Il a déjà publié un livre, La mujer skeleton , qui a été finaliste des Prix Extraordinaires d'Arts Plastiques et de Design de la Communauté Autonome de Madrid. Il a également reçu la mention honorable aux XIIe Prix de l'audiovisuel de la Direction générale de l'égalité.

Avec Libros de las Malas Compañías, il a également illustré les  Suivant  Titres :

portadaCuentoConejo.jpg
PortadaCuentoSelva-2.jpg
CubiertaRNP.jpg